Comment fabriquer un luminaire suspendu

Comment fabriquer un luminaire suspendu

Quelques bons conseils de Brico, des astuces, et voilà comment fabriquer un luminaire suspendu !

ÉTAPE 1

À l’aide d’une scie sauteuse, découpez  des cercles ou une autre forme au choix dans un panneau de MDF. Pour notre exemple, nous avons découpé 2 cercles de 40 cm de diamètre, 2 de 60 cm et un dernier de 70 cm.

 

ÉTAPE 2

 

Prenez chacun de vos cercles et découpez-y des trous de 68 mm de diamètre au moyen d’une scie cloche. Ces trous serviront ensuite pour intégrer les lampes.

 

ÉTAPE 3

Vos cercles (ou autre forme) en MDF sont parfaitement lisses ? Appliquez-y une couche de primer. Laissez sécher, poncez légèrement et appliquez une seconde couche de primer. Laissez sécher à nouveau avant d’appliquer une couche de finition blanche ou de la couleur de votre choix. Attention : peignez les deux faces de votre panneau pour éviter toute déformation de vos cercles.

 

ÉTAPE 4

Installez un système électrique en parallèle (c’est-à-dire dont les lampes seront branchées les unes aux autres). Avantage de ce dispositif : si une lampe ne fonctionne plus, les autres lampes ne s’éteignent pas.

 

ÉTAPE 5

 

Dissimulez le système électrique. Pour ce faire, prenez une bande couvre-chant flexible et adhésive. Collez celle-ci autour de votre forme en MDF et passez au-dessus avec un fer à repasser.

 

ÉTAPE 6

Fixez des crochets dans le plafond et suspendez les plateaux lumineux à l’aide de câbles en acier. Réalisez une boucle avec le câble que vous consoliderez avec un serre-câble.

 

ÉTAPE 7

Branchez les plateaux les uns aux autres et raccordez le plus haut point à l’arrivée de courant du plafond.

 

Vous trouverez au Brico City Saint Lambert les matériaux nécessaires à l’élaboration de ce magnifique luminaire.
Comment peindre facilement un plafond ?

Comment peindre facilement un plafond ?

Découvrez dans la vidéo ci-dessous les étapes pour peindre un plafond.

Peindre votre plafond, par où commencer ? Avec les bons conseils et de la préparation, vous pouvez faire ce travail sans stress !

 

 

Comment aménager un petit balcon?

Comment aménager un petit balcon?

Découvrez comment aménager un petit balcon.

Vous n’avez pas la chance de posséder un grand jardin ? Aucun souci ! Vous n’avez nul besoin de dizaines de mètres carrés de verdure pour profiter de la vie au grand air.

Un balcon, même de petite taille, vous permettra déjà de savourer votre petit-déjeuner ou apéro à l’extérieur, voire de prendre un bon bain de soleil. Voici nos conseils pour rendre votre petit balcon le plus confortable possible !

 

1. Commencez par le commencement

Avant d’aménager votre balcon, veillez à partir sur de bonnes bases. Analysez donc bien l’état de son revêtement de sol et de ses murs. Ceux-ci sont abîmés ? Des dalles de terrasse en bois permettront de rafraîchir facilement un sol vieillot. Gazon synthétique, quant à elle, est agréablement douce pour les pieds. Quant aux murs, vous pourrez leur apporter un coup de frais à l’aide d’une couche de peinture. Notre conseil : optez pour une couleur claire afin de faire ressortir les meubles jardin.

2. Misez sur le confort

Aménagez suffisamment d’endroits où vous asseoir, sans pour autant surcharger votre balcon de meubles. Tenez compte de la place disponible et exploitez-la intelligemment. Un salon lounge modulaire (ou tables et chaises bistro) est par exemple idéal pour un espace restreint. Ajoutez également quelques coussins pour créer une atmosphère chaleureuse et augmenter d’autant plus le niveau de confort.

3. Que la lumière soit, et la lumière fut

L’éclairage est crucial en matière d’ambiance. Lorsque le soleil se couche et que vous souhaitez encore siroter une boisson rafraîchissante sur votre balcon, une guirlande lumineuse créera donc une atmosphère chaleureuse propice au cadre. Des lampes portables individuelles feront d’ailleurs aussi des merveilles ! Vous pourrez les placer facilement au sol ou sur une table d’appoint, sans compter qu’elles sont bien plus sûres que les bougies.

4. Toujours plus de verdure

Nul besoin d’un jardin pour être entouré de fleurs et de plantes. Votre balcon est en effet l’endroit idéal pour ajouter une touche de verdure chez vous. Outre les plantes ornementales, les plantes aromatiques et semencessont vivement conseillées dans l’habitation. Le basilic, par exemple, vous envoûtera avec son arôme agréable !

5. Se protéger des regards indiscrets

Vous voulez créer davantage d’intimité sur votre balcon ? Rien de tel que d’installer un brise-vue en bambou. De grandes jardinières peuvent, elles aussi, bloquer la vue tout en l’embellissant si vous résidez dans un building à appartements multiples.

6. Tout est une question de détails

De jolis coussins, un arc-en-ciel de pots et jardinières colorés, une couverture bien chaude, des lampions chaleureux, un tapis d’extérieur… Les accessoires revêtent une importance cruciale lorsqu’il est question d’aménager un balcon au look unique. À vous de décider si l’ensemble sera sobre et épuré ou plutôt extravagant grâce à un mélange de couleurs et de matériaux.

Vous trouverez au Brico City Saint Lambert les articles nécessaires pour aménager votre petit balcon.  Venez nous rendre visite!

Comment réaliser un mur végétal

Comment réaliser un mur végétal

Découvrez ici les étapes pour réaliser un mur végétal.

Le mur végétal ? C’est la solution idéale pour couper une pièce en deux avec légèreté tout en apportant une touche décorative originale à votre intérieur. Autre avantage ? Vous gagnez de la place au sol en faisant pousser vos plantes à la verticale. Bien vu !

Étape 1 : tracer les cercles

Prenez votre première tablette. Aux endroits où vous souhaitez placer des pots, tracez des cercles au crayon d’un diamètre légèrement inférieur à celui de vos pots. Pour ce faire, plantez (sans trop l’enfoncer) un petit clou au milieu de votre futur cercle. Fixez-y une ficelle de la taille du rayon de votre cercle et accrochez un crayon au bout de celle-ci. Vous pouvez maintenant tracer un cercle parfait.

Étape 2 : découper les cercles

Une fois tous vos cercles tracés sur vos différentes tablettes, découpez des cercles dans le bois à l’aide d’une scie sauteuse, en suivant soigneusement les traits de crayon. Vous pouvez également utiliser une défonceuse.

Étape 3 : percer les trous pour les câbles

Percez des trous aux quatre coins des tablettes afin d’y faire passer des câbles métalliques. Utilisez pour ce faire la mèche à bois de 8 mm.

Étape 4 : fixer les crochets

Fixez vos crochets dans le plafond afin d’y suspendre vos câbles métalliques. Utilisez ici la mèche 8 mm.

Étape 5 : fixer les câbles

En commençant par le haut, passez quatre câbles métalliques à travers les quatre trous des tablettes et fixez celles-ci à l’aide de serre-câbles. Avant de fixer chaque tablette, vous pouvez y faire passer un tube de cuivre à découper avec un coupe-tube à la dimension voulue.

Avant de fixer vos serre-câbles, vérifiez l’horizontalité de chaque tablette avec un niveau à bulle.

Étape 6 : placer les pots

Placez vos plantes en pot dans les cercles. Envie de décorer vos pots ? Allez-y ! Conseil : en fonction de la qualité de votre plafond, prenez des pots plus ou moins légers.

Comment avoir une belle pelouse cet été

Comment avoir une belle pelouse cet été

Découvrez ici les étapes pour avoir une belle pelouse cet été.

La pelouse constitue un aspect important de nos aménagements extérieurs. Pour la réussir, comme pour toutes les autres plantations, certaines règles doivent être respectées et des soins appropriés apportés.

Idéalement, vous devrez réunir au départ :

  • un terrain plat, légèrement en pente, sans creux
  • un sol profond fertile, bien aéré, riche en matière organique, avec un pH neutre et offrant un bon drainage
  • une alimentation régulière en eau
  • un minimum de six heures d’ensoleillement par jour
  • une température optimale de 16-24°C
  • une circulation modérée des piétons.

Ces conditions idéales étant rarement atteintes, vous devrez donc vous fixer un objectif réaliste quant à l’apparence de votre gazon.

Etape 1 Désherbage

Pour assurer une longévité maximale à votre pelouse, pour qu’elle résiste aussi bien à l’excès d’humidité qu’aux sécheresses occasionnelles, nous vous recommandons d’amender au moment du labour, surtout si vous réalisez votre pelouse après un chantier de construction : retournez votre parcelle à la bêche ou au motoculteur à fraise rotative sur une profondeur de 20 cm. Incorporez en même temps l’engrais de fond à raison de 5 kg/100 m2. Aujourd’hui, certains engrais de fond apportent en plus des micro-organismes bénéfiques.

Profitez aussi de cette opération pour éliminer un maximum de pierres, racines…

Etape 2 Nivellement

Après le labour, nivelez la surface à la griffe. Travaillez sur une profondeur de 1 à 2 cm, par temps sec, sur une terre bien ressuyée.

Etape 3 Tasser

Pour tasser uniformément, passez un rouleau. Affinez la surface avec un râteau.

Etape 4 Semis

Avril-mai et septembre, par temps sec, sont les périodes conseillées pour le semis.

Si vous ne disposez pas de semoir mécanique, séparez le tas de graines en deux moitiés. Prévoyez 35 à 40 g/m2. Semez la première moitié à la volée dans un sens du terrain, puis avec l’autre moitié réalisez un parcours perpendiculaire. Pour les bordures, doublez la densité. Couvrez les graines par un léger passage au râteau puis roulez.

Si vous choisissez du gazon en plaques (livré en palettes), tendez un cordeau dans le sens de la plus grande longueur et déroulez le gazon. Disposez le second rang en quinconce et assurez-vous que les plaques soient bord à bord, sans aucun joint ni poche d’air sous la plaque. Vous pouvez rouler dès la fin de la pose.

Etape 5 Arrosage

Pour une bonne levée, arrosez en pluie très fine. Pour le gazon en plaques, arrosez très régulièrement. Dès que le gazon aura 2-3 cm de hauteur, roulez afin de favoriser l’émission de nouvelles feuilles et l’épaississement des touffes.

Etape 6 Première tonte

Lorsque le gazon aura 8-10 cm de hauteur, passez la tondeuse en position haute et puis roulez une dernière fois.

Etape 7 Ne vous trompez pas de gazon

La pelouse est généralement constituée d’un mélange de graminées qui se distinguent par leurs qualités et leur comportement. Les propriétés du mélange : résistance au piétinement, à l’arrachement, aptitude à se régénérer, densité, finesse des feuilles, résistance à la sécheresse, tolérance à l’ombre, vitesse de croissance et esthétique générale vont constituer les principales catégories de pelouse. Il conviendra donc de choisir le type de votre pelouse, selon trois grandes catégories : le gazon sportif, celui d’agrément et la parure.

Etape 8 Aire de défoulement

Si vous souhaitez que votre pelouse soit aussi bien une aire de jeux qu’une aire de repos, alors le gazon devra résister au piétinement et à l’arrachage. C’est dans la catégorie « terrain de sport » que vous trouverez votre bonheur. Nonobstant cette étiquetage, il vous faudra en vérifier la composition. Choisissez un mélange qui vous proposera au moins 60% des espèces résistantes au piétinement que sont le Ray-Grass anglais, la Fétuque élevée et le Pâturin des prés.

Comment construire un bassin de jardin

Comment construire un bassin de jardin

Découvrez ici comment construire un bassin de jardin.

Espace de vie, source de quiétude, objet d’ornement, un bassin à plantes et à poissons s’intègre joliment dans votre jardin. Les enfants regardent les poissons nager et leur donnent à manger (pas de trop !), les parents soignent plantes et fleurs… Le spectacle est permanent.

Étape 1

Prenez votre tuyau d’arrosage et servez-vous-en pour tracer sur le sol la forme de votre bassin. Creusez ensuite le trou de votre bassin en tenant compte des éléments suivants :

  • Profondeur : 1 m minimum pour permettre aux plantes et poissons de vivre. Avec 1,5 m, vous évitez les problèmes liés au gel pendant l’hiver.

Créez des reliefs dans votre bassin pour poser des pierres, des plantes et plaire aux poissons qui aiment les environnements irréguliers.

Étape 2

Plantez les piquets à une distance de 50 cm les uns des autres. Placez ensuite la bordure (pliable ou non, en fonction de la forme de votre étang) autour des piquets, du côté intérieur de votre étang. Fixez la bordure aux piquets à l’aide de vis.

Étape 3

Vérifiez toujours l’horizontalité de votre bassin.

Tracez une petite tranchée autour du bassin pour enterrer la future bâche. Installez ensuite le feutre de protection (contre les racines, rongeurs, etc.). Veillez à ce qu’il n’y ait pas de cailloux ou de terre sur ce feutre et placez la bâche par-dessus.

Astuce ! Pour connaître la taille de votre bâche, utilisez la formule suivante :

Longueur du bassin + 2x sa profondeur maximale + 2x 50 cm = Longueur de la bâche.
Largeur du bassin + 2x sa profondeur maximale + 2x 50 cm = Largeur de la bâche.

Étape 4

Remplissez votre bassin d’eau. Votre bâche dépasse ? Découpez là où c’est nécessaire. Fixez-la ensuite dans la tranchée creusée au préalable et rebouchez celle-ci avec de la terre, des pierres, des plantations, etc. Les bords de votre bâche doivent être invisibles.

Étape 5

Installez la pompe filtrante qui permet d’une part de nettoyer le bassin des particules organiques qui troublent son eau et, d’autre part, de brasser l’eau pour favoriser son oxygénation.

Étape 6

Passez maintenant aux plantes aquatiques. Importantes pour l’équilibre de votre bassin, elles absorbent la pollution de l’eau et apportent même de l’oxygène aux poissons (la jacinthe, par exemple).

Pin It on Pinterest